< Retour

Animation d'un atelier « improvisation-storytelling » par Caroline Hamon dans le cadre de l'action Equilibre-Emploi


Animation d'un atelier « improvisation-storytelling » par Caroline Hamon dans le cadre de l'action Equilibre-Emploi

C’est l’animation qui m’a le plus touchée l’an passé. Sans doute parce qu’il a le goût des premières fois et de l’authenticité. En 2020, l’association Forez entreprendre me sollicite pour intervenir auprès d’un groupe de demandeurs d’emploi en difficulté. Ma mission ? Leur redonner confiance et les aider à s’exprimer en une journée. C’est la première fois que j’expérimente mes méthodes avec un public en situation de fragilité. La mayonnaise va-t-elle prendre ?

 

J’imagine un atelier ludique, pour déclencher des prises de conscience tout en douceur. Je veux aussi passer par le corps pour ancrer les apprentissages. Tour de table, ils sont cinq. Stressés et intimidés. L’un me fait penser à cette phrase d’un roman, « ne me secouez pas, je suis pleine de larmes ». Je démarre avec une séquence d’improvisation. Ouf, ça commence à rire. Par petites touches, au travers de jeux, on explore la relation à soi, à l’autre.  Dès le 3ème exercice, c’est parti. Ils sont à fond, écourtent leur pause déjeuner pour reprendre.

 

L’après-midi, place à une nouvelle séquence pour identifier ses motivations profondes et apprendre à parler de soi. Renouer avec le plaisir qui vous anime même quand le chemin est cabossé. Je les invite à travailler en duo pour identifier leurs talents et nous terminons par un exercice de storytelling pour se présenter. Cercle de clôture, les visages sont lumineux. Le mien en premier. J’en ressors avec une envie très forte : recommencer. 3 semaines après, Magali, leur référente professionnelle, me confirme un bilan positif : cela a changé la dynamique de groupe. Dans quelques semaines, on retente l’expérience !

 

Spécialiste de la communication, ex-journaliste, Caroline Hamon a piloté pendant quinze ans des stratégies éditoriales dans les entreprises et institutions, avant de devenir consultante indépendante. Formée en psychologie comportementale, elle propose des ateliers innovants, à la croisée du journalisme et du développement personnel pour mieux se connaître et communiquer. Elle intervient auprès des équipes et des demandeurs d’emploi et utilise le jeu dans ses apprentissages.